Sunday, August 17, 2014

JE SUIS GROSSE ET ALORS ?


During my Pilates Class - Photo Maya Khairallah

Je suis ronde. Depuis ma naissance. Ronde pour mieux rebondir.

Prémices de seins à 7 ans, pubère à même pas 11 ans, à 14 ans on m’en donnait 20 et à 52 ans on m’en donne 38, (parfois 42,  si j’ai mal dormi :) )

Je suis ronde et ça ne m’a jamais dérangé ou empêché de faire quoi que ce soit. C’est les autres que ca dérange.

A 7 ou 9 ans, le premier petit garçon me traite de « grosse patate ». Comme j’adorais les frites, j’avais pris ca pour un compliment. Ce n’est que quand sa maman lui a dit «  c’est méchant ce que tu dis » que je me suis doutée, que patate n’était pas l’équivalent de délicieux.  C’était donc la première remarque élégante sur mes rondeurs. Depuis des centaines ont suivi. Je pourrais écrire un livre entier sur les remarques « obligeantes, pour mon bien, parce qu’on t’aime, pour ta santé… » que l’on m’a balancées. Parents, amis, inconnus, tout le monde s’est permis de faire un commentaire sur mon poids. A croire que ça changerait la face de monde si j’en perdais. ET J’EN AI PERDU. Près de 600 kg au cours des années… Et repris 610. Parce qu’on reprend toujours un peu plus.  Comme la glace ou le gâteau au chocolat. Et le monde n’a pas changé !

Moi si. Parce qu’au fil des années, j’ai quand même eu la preuve que les patates, c’est quand même délicieux. Aucun homme ne s’est jamais plaint de s’endormir sur mon ventre rond, et les bébés se calment dès que je les porte sur mes seins pour lesquels, me dit un ami « tu devrais avoir une licence de port. »

La poire est, selon les britanniques, la forme idéale d'une femme en bonne santé, ronde là où il faut! (J’adore les britanniques!)  Mais être en bonne santé (“en bon point”, en ancien français justement) veut dire jouir de la vie dans tout ce qu'elle offre de beau et ...de bon!  Et dans notre société de consommation actuelle où tout est à portée de mains et que les signes extérieurs de richesse sont les voitures, les bijoux, les tenues vestimentaires, le nombre de domestiques et les ampères loués du générateur du coin, il est de bon ton de rester mince pour prouver que quelque part on se sacrifie un peu ... d'où le "tu as grossi" envieux, parce que vous êtes une personne qui s’assume et que 5,6, 10 kilos en plus ou en moins n'ont jamais anéanti votre joie de vivre!

Maintenant que j’y pense, être en surpoids m’a probablement permis de faire beaucoup de choses.  Vouloir à tout prix compenser le fait que j’étais grosse, par des milliers d’actes de gentillesse, de bonté, de créativité, faire du sport, faire plus, aller plus loin pour plaire, ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

Et le résultat n’est pas si mauvais. 

Josyane BOULOS

--------------------------------
(Bad) English Version



I am round. Since my birth. Round to rebound.

My breasts appeared when I was 7. Puberty started at not even 11 years . when I was 14 years old people gave me 20 and at 52 years they think I’m 38 (sometimes 42, if I did not sleep well :))

I am round and it never bothered me or unabled me to do anything. It is the other who minds.

A 7 or 9 years, the first little boy called me a "big potato." As I loved fries, I took that for a compliment. It was only when her mother told him "that's mean what you say" I realised that potato was not the equivalent of delicious. That was the first elegant remark about my curves. Then hundreds followed. I could write a whole book on the remarks "obliging, for my good, because we love you, for your health ..." that have been thrown at me. Family, friends, strangers, everyone felt allowed to comment on my weight. Makes you believe that it would change the face of the world if I lost weight. AND I'VE LOST A LOT. Nearly 600 kg over the years ... and taken 610 Because you always take a little more. Like ice-cream or chocolate cake. And the world has not changed!

I did. Because over the years I had the proof that potatoes, are delicious. No man has ever complained to fall asleep on my round belly, and babies calm down when I wear them on my breasts for which, a friend told me "you should have a license to carry. "

The pear is, according to the British, the ideal shape of a healthy woman, round where you need it! (I love the British!) But being healthy means to enjoy life in all what it offers from beautiful to ... tasty! And in our consumer society where everything is within reach and the signs of wealth are the cars, jewelry, outfits, the number of domestic and leased electricity amp, it is fashionable to stay thin to prove that somewhere we sacrifice a bit ... hence the
envious "you have put on weightbecause you are a person who assumes that 5, 6 and 10 pounds more or less never destroyed your joy of living!

Now that I think about it, being overweight has probably allowed me to do many things. To erase the fact that I was fat, by doing thousands of acts of kindness, goodness, creativity, play sports, do more, do more to please, have made me what I am TODAY.

And the result is not so bad.

No comments:

Post a Comment