Sunday, January 25, 2015

AH QU’ELLES SONT JOLIES LES FILLES DE MON PAYS…*


 
Photos: Internet

Dans un Moyen-Orient qui enterre le roi d’un pays où la femme est moins qu’inférieure,  dans un Moyen-Orient où on lapide une femme qui a fait l’amour, dans un Moyen-Orient qui crée des terroristes à la recherche de vierges paradisiaques, apparaissent des Libanaises arrogantes, farouches, belles et courageuses qui défient la chronique et donnent une autre image du Liban d’abord et de ce que le Moyen-Orient peut devenir ensuite : Libre.

Hiba Tawaji, Sally Greige, Aline Lahoud, Haifa Wehbé, Jackie Chamoun et même Mia Khalifa… Merci !

Mia… star du porno. Le monde est mené par le sexe. Arrêtons l’hypocrisie.
Personnellement je préfère une pénétration à une exécution. Je préfère les seins à une tête tranchée, et les faux soupirs de plaisir aux vrais hurlements de défenestration. Ilona Staller, ex-star du porno, célèbre sous le nom de La Cicciolina, a été député italienne… Originaire de Monza, son programme était d’en faire une ville excitante… Mia, on t’attend !

Jackie… championne de ski venue d’un pays où les religieux pensent “qu’une femme ne peut pas prendre une décision saine parce qu’elle a ses règles…” (Comme si nous avions nos règles 365 jours par an) Jackie pose en tenue légère sure les pentes enneigées de la montagne libanaise. Je ne sais pas si elle avait ses règles ce jour-là, mais elle a pris la bonne décision. Maintenant au moins le monde sportif international sait qu’au Liban un: les femmes skient, deux : eh non! Le Liban ce n’est pas le désert (bien qu’on s’acharne a le désertifier) trois: entre Jackie et Mia on ne sait plus a quels seins se vouer… reste a savoir si ces seins-là provoqueront des miracles…

Hiba… star de la chanson sans silicone. Sa voix hier a bouleversé le monde francophone au cours de son passage dans «  The Voice » France. Que sont talent soit supérieur à une émission d’amateurs n’est pas important. 26 ans, quatre octaves, comparée à La Callas. Sur la toile, on écarte timidement le rideau du harem, pour voir apparaître non pas des trancheurs de têtes, mais une voix puissante qui porte haut le nom du Liban. Et en plus elle est naturellement belle ! Hiba, de grâce pas de silicone, botox etc. Restez naturelle pour ne pas donner raison à ceux qui pensent que nous les femmes orientales ne sommes désirables que sans rides et minces… (et de préférence ménopausées pour pouvoir réfléchir…)

Haifa… star de la chanson et du cinéma siliconée. On dira ce qu’on voudra de Haifa Wehbé, moi j’admire son parcours et son arrogance. Elle doit avoir ses règles tout le temps pour aller continuellement à contre-courant des … règles masculines ! Un jour pute dans un film, un autre aguicheuse dans ses clips, un troisième dans une robe transparente à la Star Academy… Provocatrice courageuse face à un courant d’extrémisme religieux qui dénigre la femme, elle fait souffler sur la région un vent de féminisme rafraîchissant. Comme Max, elle est Libre, Haifa…

Sally Greige… Miss Liban. A cause de Miss Israël, le monde entier sait maintenant que les Libanaises sont libérées, et que nous sommes, avec l’Egypte, le seul pays arabe qui participe à cette compétition qui reste l’une des plus suivies au monde. Et comme disait un comédien américain «  It is a beauty pageant… they are all ennemies ! » Sally n’est pas seulement jolie, elle est aussi ingénieur civil. Elle est belle, taisez-vous.

Aline… star de la chanson jeune, fraiche et pimpante. Comme nul n’est prophète dans son pays, son cours passage à « The Voice-France » a fait d’elle l’idole des jeunes filles libanaises. Et c’est très bien ! Intelligente, cultivée, diplômée, sûre d’elle-même, elle est un exemple parfait pour la jeunesse libanaise.

Alors Hiba, Sally, Aline, Haifa, Jackie, Mia et toutes les autres combattantes dans l’ombre… Merci !

Et que personne ne me dise « 3ayb, quelle honte ! ». La honte c’est les coupeurs de têtes, les assassins et les hommes politiques qui les protègent, le laisser-aller par rapport à notre armée dernier rempart contre l’intégrisme, la corruption qui fait que nous détruisons ce qui reste de notre héritage, l’irrespect total de nos gouverneurs face au peuple.

Les seins par contre, c’est naturel.

Josyane Boulos

* chanson de Enrico Macias





3 comments:

  1. Merci Madame.. et si vous le permettez, j'ajouterai bien votre nom a cette liste de belles femmes combattantes pour cette belle reflexion :)

    ReplyDelete
  2. Merci Fahed :) Il ne me reste plus qu'a prendre des cours de chants alors :) ... parce que j'ai passé l'âge des concours de beauté ;)

    ReplyDelete
  3. Very well said, Josyane.

    But I think you are biased, because you are only focusing on female ambassadors in your piece.

    Alors, si je peux me permettre de te proposer par la suite un article aussi inspirant que celui-ci sur les personalités mâles charismatiques de notre pays… voici juste quelques noms pour commencer :

    * MP Nicolas Fattoush, un élu du peuple, qui se permet de carrément gifler le peuple. Celui-ci, au moins, il n’est pas hypocrite.

    * Sports and Youth Minister Faisal Karami for having the courage of launching an investigation of Olympian Jackie Chamoun's exposed breasts, thus ensuring that he got as much exposure as an ambassador for Lebanon as they did.

    * Gibran Bassil, who seemed more interested in the looks of his deputy UN Ambassador (Caroline Ziadeh) in New York than in her qualifications as an envoy for Lebanon. He brings new meaning to the term “International relations”…

    * Nasif Qaloush, (former Acting Beirut Governor) who would not renew an employee’s contract because she refused his sexual advances.

    I am sure there are other shining exemplars of our male leaders, but I thought, shame that you are forgetting about them and only focusing on our women ambassadors…

    ReplyDelete